Votre évier est plus dangeureux que votre WC !

Les wc sont souvent perçus comme l’endroit de la maison où l’on trouve le
plus de germes, bien avant les plans de travail et les torchons.

En réalité, même si l’on peut trouver dans les toilettes de nombreux germes
pathogènes, comme des colibacilles, le risque de contamination est beaucoup plus faible que celui auquel on s’expose en utilisant un torchon sale.

Les éviers de cuisine sont ainsi 100 000 fois plus contaminants que les sanitaires.

Autre idée reçue : les aliments seraient la cause de tous les maux.

Certes, ils sont parfois porteurs de bactéries (les salmonelles pour le poulet et les œufs, par exemple), mais ces dernières ne résistent pas à la cuisson. C’est donc au moment de la préparation que tout se joue.
A l’air ambiant, le nombre de bactéries double toutes les quinze minutes.

Et la cuisson doit respecter des règles de base :

  • la viande hachée, par exemple, doit être cuite à cœur ;
  • la viande surgelée ne doit pas être décongelée au préalable, au risque de voir proliférer les bactéries.
    50% des intoxications alimentaires domestiques sont dues à de mauvaises pratiques hygiéniques à la maison.

Le responsable est souvent le couteau, qui sert à la fois à ouvrir l’emballage de protection des aliments, à couper la viande crue dans la cuisine puis cuite dans votre assiette.

Le nettoyage des ustensiles, des surfaces, des éponges et des torchons doit
donc être fréquent.

Le réfrigérateur doit faire l’objet de toute votre attention.

Il faut le nettoyer régulièrement, veiller à ce que sa température n’excède pas les 4 °C, et bien y répartir les aliments.

Des habitudes et des gestes simples, comme se laver les mains, se brosser les dents ou désinfecter régulièrement son réfrigérateur :

L’hygiène n’est pas plus compliquée que cela...

à condition que cela devienne une sorte de « seconde nature ».